Fruits congelés

Des expériences en dégustation ont montré que la congélation des fruits enlève environ 10% de leur saveur.

C’est la raison de l’utilisation très marginale de fruits congelés, en très petite quantité dans nos mélanges. Par exemple, pas plus d’une cuillère à soupe de framboises pour un kilo de mangue en janvier ! Faire venir des framboises de l’autre bout de la planète en hiver est un non-sens écologique.

C’est une démarche de type Slow Food que d’attendre le retour des fruits frais en saison et en pleine saveur et avec l’intégralité de leurs qualités gastronomiques. C’est parfois frustrant pour le client très amateur d’une confiture épuisée, et pour le confiturier qui peut être tenté de refaire une confiture qui se vend bien en ayant recours aux paquets congelés.

L’utilisation des fruits frais à courte période de maturité exige que les amateurs commandent les pots dont ils ont besoin à temps avant la cueillette de ces fruits.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>