Janvier 2016 – 0ctobre 2016

Encore très bonne année à toutes et tous. Mais quel début d’année bizarre pour les fruits : un abricotier qui fleurit fin décembre, en pleine fleur début janvier, que va-t-il donner ?!

L’année commence par la mise en ordre de reliquats de désordre 2015.

Une rectification s’impose donc : la confiture de paw paw provenait des fruits de l’ASIMINIER (ASIMINA TRILOBA) et pas de l’aminisier comme imprimé par erreur sur les étiquettes. Je demande pardon aux amateurs de confiture et botanistes perplexes !
L’arbre est appelé « pawpaw tree » par les Indiens d’Amérique du Nord, région où il s’étend de l’Ontario à la Louisiane. L’arbre est de la famille des Annonacées, classe Magnoliales, sous classe Magnoliopsida, qui comprend des plantes vascularisées comme l’hibiscus, le magnolia, le pissenlit, les asters et les roses.
La présence de 2 Asiminiers dans mon jardin à Lampertheim, qui croissent et fructifient parfaitement, pose la question suivante : pourquoi l’Alsace ne produirerait-elle pas ce fruit qui pousserait partout en position ensoleillée et peu ventée ? Avis à un arboriculteur intéressé, il peut me contacter en mars pour bouturer la taille en mars. 

Absence des marchés, certes, mais présence dans le local des confitures, disponible pour la vente directe. A bientôt avec le déroulé des surprises de 2016.

Cette année, pas de confiture de jacinthe : les nuits sont froides et le froid de la Baltique laisse pousser les fleurs lentement mais sans chaleur…Admirons les ressources de la nature : mon abricotier fleurit de plus en plus, sans discontinuer depuis le 25 décembre : les bourgeons à bois se transforment en bourgeons à fleur. Même chose pour un cerisier à fleur qui fleurit une deuxième fois, après une splendide floraison à Noël. la confiture de magnolia sera faite si la douceur nocturne précède la chute des pétales : espoir déçu : la pluie et la fraîcheur ont coulé les confitures de fleur du printemps ! vive la fleur de sureau et celle d’acacia (ou robinier).
En résumé : le printemps exécrable et les pluies récurrentes m’ont forcé à prendre des fruits hors Alsace, en général de Provence.
Pas de confiture de baies de sureau : coulure des fruits mûrs.
En ce qui concerne « Ladorée », une livraison retardée des abricots est responsable de la perte totale de gout de la préparation mangue ananas préparée pour le surlendemain, mais qui a du attendre 9 jours. Les « Restos du Cœur » profiteront de l’aubaine !
Très bonnes figues noires AOC de Provence. Bonnes quetsches, coing très rare (absence de production en Provence).

 

Les commentaires sont fermés.